Les nouvelles modalités de financement et de comptabilité pourraient faire l’objet d’un Green Business Act dont l’objectif serait précisément de définir ces critères, c’est-à-dire un système normatif alternatif, expérimental et de mettre un terme à toute une série de normes n’ayant d’autres objectifs que de mettre des obstacles aux nouveaux entrants. Le même objectif doit du reste être poursuivi au niveau européen.