Lorsqu’on est en présence d’un secteur agricole en recomposition comme par exemple la filière porcine en Bretagne, il est indispensable de retravailler sur la filière dans son ensemble (y compris la question délicate des algues vertes dans l’exemple cité ci-dessous ci-dessous). Cela implique évidemment de travailler sur les filières aval. Le projet multi acteurs autour de Fleury Michon est à cet égard très intéressant. Il s’agit d’un mécanisme de démonstrateur écologique avec un prototypage placé des investissements faits par des mécènes. Le système fonctionne aujourd’hui chez quatre agriculteurs et 1200 animaux soient 1/10 000 de l’ensemble agricole considéré ce qui est très modeste. Il faudrait passer à 1/1000 mais, cet exemple pourrait d’ores et déjà être dupliqué (audition Nicolas Green Cross France)