Dans la même logique l’économie locale et verte, il est indispensable de financer massivement l’émergence d’une filière protéine française pour l’alimentation animale en conventionnel mais également pour l’agriculture biologique En effet, chaque année, la France importe 4 millions de tonnes de soja. L’objectif de production de 2 millions de tonnes de protéines françaises en 2025 est cohérent et conduirait à faire de la France le leader de la production d’aliments à base de protéine végétale.