“Accélérer la transition énergétique: l’affaire de tous?” Bilan de deux jours de débats à l’Université d’été E5T 

80 experts, plusieurs centaines de participants et 2 jours de débats: La Fondation E5t organisait mercredi 29 et jeudi 30 août son Université d’été annuelle à La Rochelle, qui a réuni près de 400 chefs d’entreprises, élus et représentants des territoires engagés pour la transition vers un nouveau monde.

Au lendemain de la démission de Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire depuis juin 2017, l’événement a permis d’aborder un des points brûlants de l’actualité de cette semaine: la transition énergétique. La 6ème édition de cette Université d’été s’est ainsi articulée autour de la problématique “Accélérer la transition énergétique: l’affaire de tous?”.

Au programme, plusieurs panels et débats se sont penchés sur différents aspects de la transition écologique et solidaire: Comment augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique? Comment la France peut-elle se désinvestir du nucléaire? Comment concilier nouvelles technologies et sobriété énergétique? Comment financer les initiatives innovantes qui voient le jour en France?

Voici un aperçu des problématiques abordées par les intervenants lors de ces deux jours d’échanges. Les membres du MENE présents à La Rochelle ont contribué aux débats en apportant aux thèmes abordés leur expertise et leur vision de la nouvelle économie.

Myriam Maestroni, présidente de la Fondation E5t et co-présidente du MENE, a ouvert et clôturé l’Université en rappelant certains événements climatiques récents, qui rappellent l’urgence croissante à accélérer la transition vers une économie basée sur le respect de l’humain et de l’environnement. Si l’actualité récente et les obstacles n’ont pas manqué d’être évoqués lors de l’Université d’été, c’est sur un message d’espoir que la Présidente de la Fondation E5t a clôturé ces deux jours de débats: “Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens engagé et réfléchi est capable de changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé.”

Corinne Lepage, avocate et co-présidente du MENE, était également présente à l’Université d’été, et a notamment participé à la table ronde “Se désengager du nucléaire”. Lors de ce débat dynamique et engagé, Mme Lepage a ainsi défendu qu’il fallait absolument que la France sorte progressivement du nucléaire: “C’est un sujet sur lequel [la France] a beaucoup de mal à être rationnelle […] Dans notre imaginaire, nous avons attaché une sorte de fierté française à notre savoir-faire dans le domaine du nucléaire et nous y restons attachés, collectivement”.

Corinne Lepage a également participé à la remise des trophées E5t, mercredi soir en tant qu’ancienne Ministre de l’Environnement, aux côtés de Brice Lalonde, également ancien Ministre de l’Environnement, et Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat Durable de 2016 à 2017.

Romuald Ribault, trésorier du MENE, Secrétaire Général d’Alliance Green IT et Responsable Marketing d’Ecologic, a animé le débat autour de l’intelligence énergétique. Ce sujet, encore trop peu évoqué, permet de remettre la transition dans le contexte d’une société marquée par des développements technologiques hors-norme.

Grégory Lamotte, membre du Conseil d’Administration du MENE, est intervenu au sujet de la part des énergies renouvelables en France. Le fondateur de ComWatt, fabricant de box autoconsommation photovoltaïque, a ainsi défendu le fait qu’il est possible, en augmentant progressivement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, d’atteindre une part d’EnR proche des 90%.

Au terme de deux jours très denses, les membres du MENE ont donc contribué au débat sur la transition énergétique, en portant auprès du public les valeurs qui sont les nôtres. La réunion des acteurs présents de la transition lors de ces deux jours a permis de constater que la transition vers la nouvelle économie tournée vers le respect de l’humain et de l’environnement ne relève pas de l’utopie, mais se base désormais sur des outils à la disposition de tous et de toutes.

 

C’est pour souligner ce message que Myriam Maestroni a conclu l’Université d’été E5T en citant Henri Bergson: “Le futur de l’humanité reste indéterminé parce qu’il dépend d’elle. Et l’humanité c’est nous