Le défi de la rénovation énergétique en France

Le défi de la rénovation énergétique en France

En France, 15.000.000 de logements, soit un logement sur deux, consomment 6 à 9 fois plus d’énergie qu’un logement neuf, avec pour conséquence des sur-émissions de CO2 puisqu’il

n’échappe désormais plus à personne –effet COP21 oblige!- qu’il y a une relation de cause à effet claire entre la consommation d’énergie fossiles (plus de 80% du total) et les émissions de CO2… sachant que plus on consomme plus on émet !

 

Et pourtant… qui se lève le matin en se disant « Tiens… si je faisais des travaux de rénovation énergétique chez moi ? »….

Dommage… car qui décide de faire des travaux chez soi ?… Qui faut-il sensibiliser ? qui faut-il informer ? qui faut-il convaincre ? qui faut-il accompagner (sur le plan technique, réglementaire, financier,…) ? qui faut-il rassurer ?

Qui ?… à part les millions de ménages français qui vivent, trop souvent encore sans le savoir, dans des logements sur-consommateurs d’énergie et sur-émetteurs de CO2 ?

 

C’est de ces constats que se sont développés de multiples initiatives ayant vocation à accélérer et accompagner la rénovation et l’optimisation énergétique des logements partout en France en conjuguant les efforts des plus grandes entreprises de notre pays à ceux de jeunes sociétés nées de cette nouvelle dynamique.

 

Ces entreprises, ont compris, avant toutes les autres, tout l’intérêt de s’engager dans une démarche unique qui a initialement consisté à transformer une contrainte en opportunité, au travers, notamment, de l’utilisation bien comprise des Certificats d’Economie d’Energie qui ont été transformés en Ecoprimes accessibles à tous les Français. Certains exemples sont particulièrement éloquents :

https://www.prime-eco-energie.auchan.fr/?gclid=COf374GMk8sCFQMcwwod2pUE3w par Auchan

http://www.prime-eco-travaux-carrefour.fr/?gclid=CI328ZuMk8sCFSoEwwodJsMMiA par Carrefour

http://www.bricoprime.fr par Monsieur Bricolage et Esso

http://www.prime-energie-casto.castorama.fr/les-primes-energie/le-programme-prime-energie-casto/la-prime-energie-casto.html par Castorama et Avia

etc

 

Il s’agit d’un nouveau métier et d’une nouvelle filière à part entière. Une filière qui repose sur un constat au cœur de notre approche et qui la caractérise comme une approche innovante à part entière. Ce constat est le suivant : le monde de l’énergie a été pensé dans une logique descendante (top-down diraient les anglo-saxons), B2B, B2B2C, bref de l’entreprise vers le particulier… mais aujourd’hui je vais être extrêmement affirmative : le monde de l’Efficacité Energétique sera pensé dans une logique C2B (bottom up), -du client consomm’acteur vers l’entreprise-… ou ne sera pas…

 

C’est ça le pari d’un dispositif innovant qui se traduit aujourd’hui par des approches et des résultats spectaculaires… mais qui risque d’être victime de son succès puisque les objectifs fixés jusqu’à fin 2017 sont très largement en deçà des besoins et du potentiel de ce marché émergent… ce qui a pour effet de réduire drastiquement le montant des éco-primes directement alloués aux ménages sensibilisés et prêts à réaliser des travaux. Le mode d’emploi est simple. Il s’agit de pérenniser le dispositif en l’inscrivant dans la durée et en fixant des objectifs plus ambitieux en ligne avec la directive européenne sur l’efficacité énergétique (1.250 Twhcumac vs 900 actuellement soit +350Twh cumac additionnel avant fin 2017 combiné d’ores et déjà à une pré-annonce d’obligation au moins égale pour la période triennale 2018-2020). Cette double mesure qui permettrait de continuer à accompagner efficacement le décollage du marché peut être mise en place en profitant des cours du pétrole bas et donc de la possibilité de répercuter une partie de ces coûts dans le prix des différentes énergies.

Myriam Maestroni

CEO Economie d’Energie

Auteur de : Mutations Energétiques, Comprendre le Monde de l’Energie 2.0, Understanding the new energy world 2.0

Co-Présidente du MENE