POURQUOI

Nous sommes nombreux à nous être engagés dans la « Nouvelle Economie »

Nous voulons une économie libérée des énergies fissiles et fossiles, connectée, relocalisée, au service de l’Humain et respectueuse de l’environnement. Nous avons le souci d’un comportement éthique, la conviction du rôle sociétal de l’entreprise et la conscience que la pérennité de nos activités s’inscrit dans une nouvelle conception de l’activé économique, mariant environnemental et digital, circularité et fonctionnalité.

Cette Nouvelle Économie est en marche. Partout, les initiatives se multiplient. Ceci étant, les entreprises engagées dans cette Nouvelle Économie forment à ce jour un ensemble fragmenté, manquant de représentation et de concentration pour exister face à l’économie traditionnelle.

Il nous faut maintenant unir nos forcespour peser réellement sur la Société,et permettre le changement d’échelleque nous appelons de nos vœux.

Notre ambition

I

Porter la voix des acteurs de
la Nouvelle Economie et agir
auprès des instances politiques,
administratives, économiques et
médiatiques pour emporter l’adhésion
des citoyens en leur délivrant une
information claire et pertinente.

II

Favoriser les synergies entre les
entreprises qui se reconnaissent dans
la Nouvelle Economie en mutualisant
les réflexions, les expériences, les
savoirs et les services.

III

OEuvrer pour la vérité des coûts, et la
transparence des prix sans lesquels
des choix d’investissements nonbiaisés
et une concurrence véritable
ne sont pas possibles.

IV

Peser sur les politiques pour adapter
les règles du jeu économique à la
Nouvelle Economie : législation,
règlement, fiscalité, normes,
fonctionnement de la recherche,
comptabilité publique et formation
professionnelle doivent répondre
aux enjeux de la Nouvelle Economie,
plutôt que de favoriser les tenants
d’un système du siècle passé.

V

Agir ensemble contre les frilosités,
les blocages face à l’innovation.
S’associer, faire des propositions,
pour le règlement des conflits entre
l’ancien monde et le nouveau monde.

VI

Proposer des mécanismes pour
valoriser les externalités positives
dans le bilan des entreprises.

VII

Assurer le financement des
entreprises, en particulier des TPE,
à l’échelle des Régions et favoriser
l’actionnariat local. Permettre le
financement de l’économie par les
citoyens regroupés en associations ou
en coopératives.

VIII

Simplifier les règles, dont la
complexité profite à ceux qui ont les
moyens de les comprendre, sinon de
les contourner.

IX

Faciliter l’usage, la conservation et
la transmission des savoirs et des
savoir-faire ancestraux, souvent
sources d’économies, et réservoirs
séculaires d’ingéniosité et d’écologie.

X

Promouvoir la Nouvelle Economie
dans les médias et auprès de l’opinion
publique.

XI

Agir pour une vraie transparence des
institutions démocratiques contre
les influences, les clans et les lobbies.
Lutter contre les conflits d’intérêts et
la corruption.