94 – Intégrer les acteurs de la réparation dans la filière

Les acteurs de la réparation sont nombreux cette activité s’étendant à de très nombreux domaines et jouant un rôle très important dans la réinsertion et l’économie sociale et solidaire.
La fédération Iacub réemploi réparation regroupe une centaine de membres de tous les secteurs en particulier du téléphone. Le chiffre d’affaires est évalué à 40 millions d’euro et occupe entre 5 et 10 000 emplois.

Ce secteur pourrait se développer beaucoup plus dans la mesure où beaucoup de produits sont exportés et pas réparés sur le territoire national. Pour améliorer la situation, il faudrait mettre un terme à la rétention de pièces par les grandes entreprises entre dans un système de pièces compatibles avec les différents appareils un peu à la manière des médicaments génériques.

C’est un secteur dans lequel il y a un grand besoin de formation de techniciens réparateurs.

Enfin il s’agit d’un secteur où la concurrence déloyale étrangère est considérable notamment sur Internet ou les produits sont vendus avec des différences de prix pouvant aller jusqu’à 40 % sans aucune assurance sur la qualité.