97 – Déboucher sur une véritable filière grâce au recyclage

Tout d’abord, la France dispose du leader mondial des machines d’effilochage de textile, Laroche. Il s’agit d’un système de défibrage grâce auquel il serait possible de développer des fils issus de matières textiles recyclées en grand nombre et donc offrir une grande diversité de produits. A ce jour, quelques entreprises développent des fils issus de matières textiles recyclées mais elles sont très peu nombreuses et la petite variété des fils rend le développement de produits à large échelle encore limité.

Aussi, selon Eric Boël, le dirigeant de l’entreprise « Les Tissages de Charlieu », le manque de matières premières secondaires est à ce jour encore un obstacle , A titre d’exemple, il existe au sein de son entreprise 2000 fils différents mais seulement 30 fils issus de textiles recyclés. Or, cela est notoirement insuffisant pour permettre réellement une créativité. Filatures du parc (http://filatures-du-parc.com) est la seule et dernière entreprise en France à pouvoir fabriquer des fils cardés à partir de fibres recyclées. Autour de cette entreprise s’est cosntitué un écosystème local très fertile de métiers autour du tissage, de al teinture et des apprêts et du finissage.

L’intérêt de l’économie circulaire est grand mais peu de partenariats existent aujourd’hui entre les marques et ces entreprises et c’est fort dommageable car cela permettrait de redévelopper certaines parties de l’industrie en France. Or, de tels partenariats pourraient être noués localement permettant ainsi aux entreprises de rester en France. Ainsi, on peut donner l’exemple de la GENTLE FACTORY (groupe Happychic) qui travaille en partenariat avec des entreprises situées sur le territoire et possédant le savoir-faire leur permettant de s’approvisionner pour offrir un produit éco conçu, intégrant de la matière TLC recyclée.

Au-delà du développement de fils issus de textiles recyclés pour fabriquer d’autres textiles (débouchés en boucle fermée), des entreprises basées sur notre territoire innovent également pour trouver des débouchés pour les textiles et chaussures usagés, applicables à d’autres secteurs et développer ainsi une véritable filière. À ce propos, les domaines du bâtiment (recyclage de textiles usagés en matériau d’isolation phonique ou thermique) ou de la chimie (granulats plastiques) sont particulièrement intéressants.

A titre d’exemple, l’entreprise Le Relais, qui collecte et trie les TLC usagés, a développé un matériau d’isolation, le métisse développé à partir des textiles usagés qu’il collecte, trie et recycle.

C’est donc une filière qui doit se repenser et se transformer, dans la perspective du Nouveau Monde tout en assurant des aujourd’hui, sa rentabilité.